Aller au contenu principale Accéder au menu
LE MÉDIA 100% DÉDIÉ À LA MOBILITÉ

Renault digital assets

Article(s) correspondant au tag:

VTC

Digital JT AgoraNews-Mobility : IDF Mobilités nouveautés, Sa voiture, L’Obs des mobilités… 04-2019

• News – Actus :
– 1) Investissements technologiques tout d’abord, la France se situe derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne. Avec 4,4 milliards de dollars d’investissement (2,8 milliards en 2017), la France progresse bien mais n’arrive qu’en troisième position, malgré pourtant le soutien massif de la BPI (la Banque publique d’investissement) en 2018.
– 2) Deuxième info, « Île de France Mobilités » (le syndicat des Transports d’Île de France) ne cesse d’enchaîner les annonces… Le covoiturage tout d’abord, avec une aide qui offre, depuis le 1er mai deux trajets par jour pour les abonnés au pass Navigo et une indemnité kilométrique de 1,5 à 3 euros par passager transporté et ce jusqu’à 150 euros par mois pour les conducteurs covoiturant chaque jour sur leur trajet domicile-travail. C’est également la création d’un label autopartage sur toute l’île de France pour aider les 1 300 communes  de la Région à mettre en place ce type de service dans un cadre réglementaire…
– 3) Toujours concernant « île de France Mobilités », mais cette fois au sujet de nouveaux bus et des gares mieux équipées… Après l’annonce récente de l’attribution par la RATP du contrat de construction de 800 bus électriques parisiens à 3 industriels français, IDF Mobilités vote aujourd’hui une première commande de 563 bus et autocars fonctionnant au gaz et 78 à l’électricité pour la moyenne et grande couronne. Quant aux gares, elles sont ré-aménagées ou on en construit de nouvelles. Et que manque-t-il dans ces gares ? Ce qui nous facilitent la vie au quotidien; à savoir plus de toilettes accessibles et propres (il y en aura 230), des espaces connectés confortables avec du wi-fi et des prises de recharge pour nos appareils mobiles (et il y en aura 200).
– 4) Et puis, on s’en doutait mais le chiffre est évocateur… Pour 9 Français sur 10, posséder sa propre voiture reste vital. La voiture reste le moyen de transport préféré de 72 % des Français interrogés. Les autres privilégiant plutôt : le train (pour 9 %), puis le vélo (5 %), les VTC (2 %) et les taxis (1 %).

• En Bref…
– 1) Le Galaxy Fold pliable, un smartphone à plus de 2 000 euros… Dont la commercialisation vient d’être repoussée, suite à des problèmes rencontrés, justement, sur son écran pliable.
– 2) En 2018, Uber a dépensé 457 millions de dollars pour ses voitures autonomes et ses taxis volants. Et malgré les dettes, rien ne l’arrête !
– 3) Les systèmes de freinage automatiques obligatoires à partir de 2022. À quand les boites noires ? Plus tôt que vous ne ne le pensez… si nous laissons faire !
– 4) Premiers résultats de l’Observatoire des nouvelles mobilités;  on y apprend qu’en 2018 : 13 levées de fonds ont eu lieu dans ce secteur des nouvelles mobilités, pour un montant global de 177 millions d’euros et avec 15 nouveaux services lancés. On découvre également que 30 % des Français ont eu recours au covoiturage au moins une fois et 22 % des sociétés françaises on mis en place des solutions de covoiturage pour les déplacements de leurs salariés. Source : Service Études des Échos.

Suivez-nous et likez !

Digital JT AgoraNews-Mobility : les infos Mobiles de fin mars-2019

Au sommaire de ce JT : 5 News et quelques brèves…

• News – actus :
– D’abord… nous revenons sur le projet de Loi d’orientation sur les Mobilités qui vient d’être votée par le Sénat !
– Seconde news du jour, après les taxis et les voitures volantes, voici venu le temps des motos volantes !
– 3e info… Levez les yeux au ciel… Toujours au-dessus de notre planète, un premier hôtel dans l’espace en 2022.
– 4e news… Tesla licencie et lance sa Model Y
– Enfin, dernière info du jour… De la concentration et diversification chez les VTCistes

• Et puis en bref…  :
– Lyon inaugure un service de robot-voiturier.
– Le barème 2019 des indemnités kilométriques est entré en service.
– Enfin, le 1er smartphone pliant à moins de 1 000 euros est Chinois et Google qui s’y met…

Suivez-nous et likez !

Combien gagne en moyenne un chauffeur Uber ?

Suite à une décision de la Cour d’appel de Paris qui remet en cause les règles de fonctionnement des plates-formes VTC, Uber a décidé de révéler le salaire médian de ses chauffeurs français. Sur la base des données extraites de son application, l’opérateur annonce un chiffre d’affaires médian de 24,81 euros de l’heure. Après déduction de la commission empochée par Uber (25 %), des frais de services, de la TVA et des cotisations sociales, le revenu horaire net s’établit ainsi à 9,15 euros. À la fin du mois, un chauffeur Uber peut donc compter sur un revenu médian* de 1 617 € si il est connecté 45,3 heures par semaine sur l’application, ce qui correspond au « temps de travail des non-salariés » d’après l’entreprise. Quant à l’INSEE, l’institut annonce un revenu médian des chauffeurs indépendants en France à 1 430 € par mois. Mais il existe naturellement de grandes disparité selon les zones géographiques, le statut, l’ancienneté et l’activité exercée par les chauffeurs.
Source Uber et Statista (Tristan Gaudiaut).


* Salaire médian et salaire moyen : 
Le salaire médian est le niveau de rémunération qui sépare un effectif de salariés en deux moitiés comportant le même nombre de personnes : l’une gagne moins et l’autre gagne plus. Ainsi, il y a autant de salariés qui touchent un salaire supérieur au salaire médian que de salariés dont le salaire est inférieur. En d’autres termes, une personne qui perçoit plus que le salaire médian appartient aux 50 % de salariés dont le revenu salarial est le plus élevé.
Le salaire moyen est la moyenne par personne de l’ensemble des salaires de l’échantillon de salariés considéré. Pour calculer le salaire moyen, il suffit de faire une division : on prend la somme de tous les salaires versés par les employeurs (numérateur) que l’on divise par le nombre total de salariés (dénominateur).

Suivez-nous et likez !

Des VTC 100 % électriques chez Eurecab

500 chauffeurs référencés et un comparateur de prix des VTC et des taxis.

La gamme de VTC 100 % électriques lancée par Marcel et baptisée e•co vient d’intégrer l’application EureCab. Il est donc désormais possible de réserver la gamme « verte » d’e•co directement sur l’application. Ces plus de 150 véhicules sont disponibles en réservation immédiate dans Paris intra-muros, Issy-les-Moulineaux, Boulogne-Billancourt, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret, La Défense et Vanves. Les citadines de la gamme e•co offrent une capacité maximale de deux passagers et deux bagages-cabine. Les trajets sont facturés à partir de 5 € et les chauffeurs recevraient des revenus dits « justes ». Plus de 200 000 particuliers et entreprises feraient confiance à Marcel pour leurs déplacements. L’application EureCab référence plus de 500 chauffeurs et permet de comparer les prix des VTC et des taxis.

Suivez-nous et likez !

Kapten, Uber, AlloCab, Bolt… ça bouge chez les VTCistes !

Johan Bergqvist, nouveau CFO de Bolt.

Après Chauffeur Privé qui est devenu Kapten début février pour lancer son offensive internationale, c’est au tour de Taxify de changer de nom pour devenir Bolt (comme le fameux sprinter jamaïcain), un nom déjà utilisé par la société pour son service de trottinettes électriques, présentes à Paris depuis septembre 2018. Après ses débuts avec les taxis, la société a en effet enrichi son offre pour proposer des VTC, des moto-taxis et plus récemment des trottinettes électriques en free-floating. À ce jour, Bolt revendique 25 millions d’utilisateurs dans 30 pays à travers le monde, principalement en Europe et en Afrique. Et la société estoniennne compte bien désormais proposer de nouveaux modes de transport individuels ainsi que des liaisons avec les transports en commun.Elle vient d’ailleurs d’annoncer le recrutement de Johan Bergqvist, ancien vice-président finances de Spotify, au poste de CFO du groupe. M. Bergqvist sera en charge de gérer tous les aspects de la croissance de l’entreprise, allant de ses comptes aux affaires légales et réglementaires, en passant par sa culture, ses employés et ses projets de levées de fonds…

En France, cela bouge également

Le Cab et Allocab passent des accords de transferts de clients avec des plates-formes étrangères et en France, les « plus petits » comme  Allocab, Le Cab, Snapcar, Chauffeur Privé(Kapten…) ou Marcel (Renault Mobility), se sont spécialisés dans le B2B, en vérouillant leur marché grâce aux contrats passés avec les entreprises. Ce qui permet  également de fidéliser leurs chauffeurs. Quand à Uber, pragmatique, la firme s’est aussi lancé sur le marché du B2B et veut tout simplement devenir plate-forme multimodale de transport. Le VTCiste a ainsi investi dans les trottinettes électriques de Lime et racheté les vélos électriques Jump l’an passé. Uber propose également plusieurs itinéraires en transports en commun et compte bien, dans un futur proche, offrir la possibilité d’acheter un titre de transport depuis l’application.
Uber s’est également rapprochée de plusieurs systèmes de gestions des notes de frais, dont Rydoo et Expensya, afin de s’y intégrer de sorte que les employés n’aient même plus à avancer les frais. Une manière de doper l’utilisation du service, mais surtout une porte d’entrée dans les entreprises. Uber peut ainsi repérer les entreprises dans lesquelles son service est populaire. Ce qui permettra ensuite de les démarcher en leur proposant de devenir leur service de transport par défaut pour le même prix, mais avec des services additionnels. Le tout en travaillant également sur les véhicules autonomes et les taxis volants… Prochaines étapes, après les levées de fonds successives avec des acteurs majeurs, c’est l’entrée en bourse pour Uber et son grand rival Lyft qui lui vient tout juste de le faire ! Décidément, dans le multimodal, tout est dans tout et réciproquement !

Suivez-nous et likez !

Les VTC menacés par les voitures autonomes ?

64 % déclarent que les villes ne verront pas de voitures autonomes rouler avant 2030.
Photo Nicolas Jacquemin.

Selon un sondage réalisé auprès de 150 chauffeurs de VTC dans toute la France par le comparateur de prix des courses Eurecab, 60 % d’entre eux se déclarent menacés par les voitures autonomes. Seulement 14 % des chauffeurs estiment qu’une voiture autonome est plus sûre qu’une voiture avec chauffeur. 64 % déclarent que les villes ne verront pas de voitures autonomes rouler avant 2030 et 39 % estiment que les deux types de conduite, autonome et accompagnée, vont coexister. Les chauffeurs les plus négatifs (13 % des interrogés) sont même persuadés que le métier de chauffeur privé risque de disparaitre complètement dans dix ans.

Suivez-nous et likez !

Uber et BNP Paribas Personal Finance s’associent

L’offre de Cetelem est actualisée en permanence avec des véhicules d’occasion récents et «zéro kilomètre».

Uber et BNP Paribas Personal Finance (sous la marque Cetelem), ont noué un partenariat pour permettre aux chauffeurs d’acquérir des véhicules d’occasion récents, opération difficile pour les indépendants. Les critères d’éligibilité sont spécifiques et les conditions assouplies. Une offre de LOA sur deux ou trois ans tient compte des conditions d’utilisation, notamment un kilométrage très élevé.
Les deux partenaires mettent à disposition une plateforme référençant une sélection de V.O. récents proposés par des partenaires de Cetelem, adaptés à l’activité VTC, répondant aux critères d’Uber et bénéficiant de loyers attractifs. Les chauffeurs s’y connectent avec leur compte Uber et Cetelem appelle le chauffeur pour mettre en place le contrat.

Suivez-nous et likez !

Derniers articles

Dans la même rubrique

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial