Aller au contenu principale Accéder au menu
LE MÉDIA 100% DÉDIÉ À LA MOBILITÉ

Renault digital assets

Article(s) correspondant au tag:

Véhicules autonomes

Vedecom inaugure ses navettes autonomes à Versailles-Satory

“ Framboise et Litchi ”, les deux navettes autonomes « EasyMile » de Vedecom, viennent d’être inaugurées à Versailles-Satory par les directeur et directeur technique de l’institut et l’ensemble des élus locaux et régionaux, venus leur couper le cordon…

Mis en œuvre par Vedecom Tech, Vedecom et Paris-Saclay et opéré par Transdev, ce service bénéficie de multiples soutiens : la Région Ile-de-France, Versailles Grand Parc, le Département des Yvelines, le Secrétariat Général pour l’Investissement et le programme d’Investissements d’Avenir « Ville de Demain » géré par la Banque des Territoires (comprenez la Caisse des Dépôts)… Un ensemble malheureusement représentatif du millefeuille administratif français (pour ce qui est des élus) et qui nous a valu une prise de parole de chacun des intervenants avant d’en venir au fait : la mise en place d’un service de navettes autonomes EZ10 sur route ouverte avec perception étendue. Ces dernières, issues de la technologie d’EasyMile*, améliorent la mobilité du quotidien en garantissant la desserte du premier ou dernier kilomètre. Elles constituent également un véritable outil d’observation et de recherche sur la mobilité. Un nouveau service qui répond également aux objectifs du projet de loi d’orientation des mobilités (LOM), présenté à la fin novembre et qui a pour but d’améliorer les déplacements du quotidien, entre autres, par le déploiement de navettes autonomes.

Infrastructures connectées

Les deux Navettes autonomes Vedecom.

Communicantes, ces navettes bénéficient d’une « perception étendue »… Elles sont ainsi reliées à un centre de supervision connecté aux infrastructures routières. Grâce à son emplacement stratégique, au cœur du cluster des mobilités du futur, ce service permet aux chercheurs eux-mêmes, d’utiliser au quotidien ces navettes et de valider leurs dernières innovations. Service gratuit, les navettes Vedecom permettent d’assurer le dernier kilomètre entre l’arrêt de bus Cité des Cadres, situé à 1,1 km, et les entreprises du plateau de Satory. De 8h à 19h, du lundi au vendredi, les salariés de cette zone auront à leur disposition les deux navettes autonomes, Framboise et Litchi, de 12 places chacune, avec un accès pour les personnes à mobilité réduite.

Un déploiement en plusieurs étapes

Dès les prochains mois, le service est amené à évoluer grâce à l’application BlushMeUp, les passagers pourront géolocaliser les navettes en temps réel et les appeler, calculer leurs temps de parcours et mesurer leur empreinte environnementale. Les passagers, parties prenantes de ce service, pourront aussi évaluer le service et proposer des améliorations. À terme, des bornes digitales installées en poste aux stations permettront de géolocaliser et commander directement les navettes ; le service sera enfin relié au futur parking connecté Bir-Hakeim situé au début du parcours.
* EasyMile : Fondée en 2014, l’entreprise a son siège à Toulouse mais rayonne également dans le Monde avec ses bureaux à : Denver (USA), Berlin(Allemagne), Melbourne (Australie) et Singapour. À noter également que l’Institut Vedecom de Versailles-Satory sera officiellement inauguré le 07 janvier 2019 prochain.

 

Suivez-nous et likez !

Digital JT AutoMobility : Les infos mobiles du 11-2018

– Les concessions du Gouvernement face aux gilets jaunes; Trottinettes électriques : en pleine réglementation et…punition; BlaBlaCar spécialiste du covoiturage prend le volant des cars Ouibus; Volkswagen annonce produire un SUV électrique à moins de 20 000 euros dès 2020 et les avancées de Renault en matière de véhicules autonomes se précisent.
– Du côté des brèves maintenant : Samsung révèle son 1er smartphone pliant; Jusqu’à 20 000 vélos à assistance électrique en Île de France avec Véligo (avec 7 000 unités pour commencer); enfin, le constructeur Coréen Hyundai  injecte 250 millions de dollars dans le VTCiste Grab qui rayonne dans l’ensemble de l’Asie du Sud-Est à travers de multiples sociétés et services liés à la mobilité.

Suivez-nous et likez !

L’UTAC-CERAM signe avec Ericsson

L’ambition de l’UTAC-CERAM avec Teqmo est de devenir le leader européen du véhicule automatisé et connecté.

Le spécialiste des équipements de télécommunication Ericsson a signé un accord de partenariat avec l’UTAC-CERAM, portant sur le déploiement d’un réseau 5G expérimental pour son nouvel équipement, Teqmo. Installé au sein de l’autodrome de Linas-Montlhéry, ce dernier a été développé afin de tester et d’homologuer les véhicules autonomes et connectés. Il disposera ainsi des solutions de connectivité d’Ericsson : Wifi (G5), cellulaire opéré et non opéré (LTE, 5G, PC5). Le réseau privé LTE « 5G ready » fourni par Ericsson bénéficiera prochainement des fonctionnalités de la 5G, notamment en termes de temps de latence et de débit. Par ailleurs, Orange et Bouygues Telecom font de Teqmo leur centre d’expérimentation principal pour la 5G automobile.

Suivez-nous et likez !

Axa partenaire de Navya

Le fabricant de véhicules autonomes et de solutions de mobilité partagée Navya a annoncé le lancement d’un partenariat de trois ans avec l’assureur Axa pour développer des solutions d’assurance adaptées aux véhicules autonomes. Dans ce cadre, ce dernier proposera des solutions d’assurance pour accompagner Navya dans son activité de constructeur et pour concevoir des offres sur mesure pour ses clients opérateurs. Des actions de co-promotion seront menées pour accompagner le développement de Navya en s’appuyant sur la force des deux marques. Enfin, grâce au partage de données, Axa approfondira sa connaissance des véhicules autonomes, notamment dans le but de proposer des solutions d’assurance adaptées à cette nouvelle forme de mobilité.

Suivez-nous et likez !

Véhicules autonomes : pas sans cadre d’action publique ?

Arcadis, groupe spécialisé dans la conception et le conseil pour l’environnement naturel et construit, a publié le Citizens in Motion Report qui traite des enjeux des véhicules autonomes connectés. Ce rapport pointe la nécessité d’un cadre d’action publique pour orienter l’arrivée de ces nouveaux véhicules et met en avant quatre thématiques qui contribuent au succès de ces nouvelles mobilités : l’expérience utilisateur, la gestion de la donnée, un écosystème créant de la valeur pour les acteurs publics et privés et des plate-formes digitales multimodales. Il relève aussi que Paris mise encore beaucoup sur l’investissement de masse dans les transports publics, les véhicules autonomes étant vus comme un complément à l’offre de transport.

L’arrivée des prototypes (ici celui de Google) pose le problème de la responsabilité des constructeurs et des conducteurs.
Suivez-nous et likez !

Derniers articles

Dans la même rubrique

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial