Aller au contenu principale Accéder au menu
LE MÉDIA 100% DÉDIÉ À LA MOBILITÉ

Renault digital assets

Article(s) correspondant au tag:

Scooters

Troopy : des 3-roues partagés en libre-service à Paris

Arrivé après les services d’autopartage de deux-roues électriques, Troopy propose des prestations différentes.

Plus discret que ses concurrents car arrivé plus tardivement, Troopy a pour originalité de proposer en partage des scooters Yamaha à trois roues, aux termes d’un partenariat avec Yamaha Motor Europe. Les machines sont donc des Tricity à moteur thermique 125 cm³. C’est là l’originalité du concept puisque ces machines offrent de meilleures performances, la sécurité commune aux trois-roues, l’accès à la conduite avec le permis B et bien entendu une autonomie sans commune mesure. Le statut de 125 cm3 leur permet d’emprunter tous les types de voies et leur rayon d’action leur donne accès à toute l’Ile-de-France. La flotte atteindra 300 scooters cette année et la zone de dépose s’étendra à Neuilly, Levallois, Boulogne, Issy et La Défense.

Suivez-nous et likez !

Fullcar Services : les non-motorisés aussi

Constatant la demande « sociétale » pour la circulation sans nuisances, le spécialiste de la gestion de flottes Fullcar Services étend ses services aux nouveaux modes de mobilité en free-floating tels que scooters, vélos et trottinettes. L’entreprise assure notamment le repositionnement, la recherche des matériels égarés, privatisés ou déplacés hors des zones-cibles, le contrôle, le nettoyage, les interventions de maintenance mécanique et électrique, la pression des pneumatiques, la recharge des batteries pour dix acteurs du secteur totalisant 7 500 véhicules. Ces différentes activités sont désormais regroupées sous le nom Fullcar Sharing.

Suivez-nous et likez !

Un VU rapide pour les mairies et collectivités

Les Mercurio sont destinés aux agents d’entretien des voiries et des espaces verts, polices municipales, agents de surveillance…

Scodiam a présenté lors du Salon des Maires et des Collectivités Locales un scooter à trois roues Piaggio converti en véhicule utilitaire rapide grâce à un coffre de transport. Sur la base des MP3 LT 300, 350 ou 500 ABS/ASR à la norme Euro4 (la dernière pour ce type de véhicules), l’équipementier-carrossier implante un coffre en remplacement de la place du passager. Trois tailles sont disponibles : 60x60x60 cm (210 L), 60x60x70 cm (250 L) et 60x60x80 cm (290 L), pour un poids pouvant atteindre jusqu’à 60 kg. Baptisé Mercurio, le MP3 transformé a subi des tests d’usure et de vieillissement et est certifié CEVAA. Il peut être personnalisé et adapté à la demande (dossier pilote, manchons, poignées chauffantes, tablier couvre-jambes, etc.).

Suivez-nous et likez !

Honda X-ADV : le scooter paradoxal

Hybride scooter/moto mais également route/tout-terrain, le Honda X-ADV cultive les paradoxes. Évolution d’un Integra déjà très convaincant auquel il ajoute à grands frais de nombreux atouts : performances, capacités et sécurité !

On se croirait presque sur une Africa Twin : commodos touffus, typiques des Honda équipées de la transmission DCT. Mais le levier gauche commande le frein arrière à disque… typé lui scooter.

Le Honda X-ADV millésime 2018 est livrable en deux versions (permis A ou A2) et uniquement avec la transmission DCT à double embrayage qui propose un mode manuel et deux modes robotisés. On note immédiatement sa fourche inversée anodisée, ses roues à rayons tangentiels (17’’ à l’avant, 15’’ à l’arrière) chaussées de pneus Bridgestone TrailWing 152 qui propulsent ce demi-scooter scooter dans le monde du trail. Double disque à l’avant avec étriers radiaux, simple à l’arrière avec étrier mécanique pour le frein de parking qui permet de stationner en descente, ABS, antipatinage : les fondamentaux de la sécurité sont présents. À l’arrière, la transmission secondaire par chaîne, la béquille centrale et le silencieux relevé trahissent l’origine « moto » de cet hybride. La selle semble accueillante et cache un coffre de 21 litres contenant une prise 12 V. Du fait du système de démarrage sans clé, le contacteur éclairé qui permet le verrouillage de la direction, déroute un instant.

Dynamique : très satisfaisant

Sans conteste, la position de conduite est celle du scootériste, pieds à plat ou en avant et l’on n’y déroge pas. Toutefois, on reconnait immédiatement le design de l’Africa Twin. Grâce à une bulle très droite réglable sur cinq positions très efficace et aux protège-mains typés tout-terrain, la protection est tout à fait satisfaisante, supprimant les remous. Plusieurs équipements rappellent le gros trail : protège-mains et commodos très touffus, typiques des Honda équipées de la transmission DCT et même le bloc-instruments, toujours visible même sous le soleil. Il est aussi très complet : tachymètre, compte-tours, jauge et consommation, montre et date, mode de transmission, rapport engagé, deux totalisateurs journaliers, température extérieure et antipatinage. Dans le mode manuel, la boîte DCT rétrograde seule si nécessaire mais le conducteur doit monter les rapports.

La partie arrière est typique d’une moto avec sa transmission par chaîne et son échappement relevé.

Le mode D privilégie le confort et l’économie et le mode S, avec ses trois gradations, les accélérations. La position D se révèle la plus pertinente lors de la plupart des déplacements, d’autant qu’il est toujours possible de jouer avec les rapports. En route et quelle que soit l’allure, on apprécie très rapidement un comportement de moto dû à la longueur du rigoureux châssis et aux suspensions de qualité. Le moteur bicylindre en ligne de 745 cm3 à simple arbre à cames, privilégie le couple. Il fait montre d’une belle allonge et de bonnes reprises à toutes les allures. L’ensemble dégage une forte impression de sécurité, grâce également au freinage traditionnel très efficace, surtout à l’avant, et bien sûr à l’ABS. Excellente surprise : la consommation lue au tableau de bord était de seulement 3,3 à 3,5 litres aux 100 km en mode D, en ville comme sur route et à bonne allure. Sur nos belles départementales limitées à 80 km/h ou dans nos villes aux chaussées défoncées, on apprécie un confort de suspension correct. Toutefois, si l’X-ADV donne envie par sa facilité et son allonge de partir en balade, voire en vacances, la selle se révèle un peu trop ferme lors de longs trajets.

Tout-chemins light

Vêtu comme une Africa Twin, l’X-ADV compte désormais avec un mode tout-terrain (G) qui autorise des changements de rapports plus rapides et s’accompagne d’un réglage de l’antipatinage sur deux niveaux, plus un désengagement total. Toutefois, le pilotage debout de cet engin lourd s’avère pour le moins déroutant en l’absence de réservoir et de repose-pieds crantés… ces derniers étant disponibles en accessoires. Même si ce SUV sur deux roues avoue rapidement des limites… de scooter, on peut rouler sans crainte dans des chemins carrossables ou dans du sable, regrettant toutefois que l’ABS ne soit pas déconnectable.

 


Technique et Finances

Honda X-AV

Prix TTC11 799 € / idem pour version permis A2
Carte grise (92)168,76 € avec acheminement
Moteurbicylindre en ligne à refroidissement liquide, 4T, simple ACT, 8 soupapes
Cylindrée745 cm3
Puissance maxi40,3 kW (54 ch) à 6 250 tr/mn
Couple maxi68 Nm à 4 750 tr/min
TransmissionBoîte robotisée à 6 rapports / chaîne
Poids (en ordre de marche)238 kg
Hauteur de selle820 mm
Vitesse maxi160 km/h, donnée constructeur
ABS / Antipatinageen série / oui
Consommation3,63 l/100 km (mode WMTC, données constructeur)
Classe permisA / version A2
Loi de roulage36 mois x 24 000 km
Loyer financier213,58 € TTC
Loyer global mensuel369,03 € TTC (assistance + entretien + pneus + perte financière + assurance affaires, bonus 20 %)
PRK global0,53 € / km
Coût km supplémentaire0,0,45 € TTC
VR (valeur résiduelle) estimée5 900 € , soit 50 %

Étude réalisée par 2R Fleet Services

• Performance
• Sécurité
• Faible consommation

• Prix
• Utilité réelle
• ABS non déconnectable


 

Suivez-nous et likez !

Yamaha : location courte durée avec Ucar

Aux termes d’un partenariat avec Ucar, Yamaha Motor Europe N.V. Succursale France pourra désormais proposer des motos et des scooters à la location courte durée au sein de son réseau de distributeurs en France. Cette offre, qui pourrait créer un nouveau centre de profit pour les concessionnaires, concerne la location de véhicules de remplacement pour les clients dont le véhicule est en réparation ou la location de loisir à l’attention des clients existants, de nouveaux clients, des particuliers et des entreprises. La solution va être mise en place au sein d’une sélection de concessions-pilotes avant son déploiement progressif dès le quatrième trimestre puis tout au long de 2019 sur une grande partie du réseau Yamaha en France.

Suivez-nous et likez !

Derniers articles

Dans la même rubrique

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial