Aller au contenu principale Accéder au menu
LE MÉDIA 100% DÉDIÉ À LA MOBILITÉ

Renault digital assets

Article(s) correspondant au tag:

Location de longue durée

AN-Mobility – Gala VE 2019 : Jean-Loup Savigny, directeur commercial et marketing de LeasePlan France

Jean-Loup Savigny, directeur commerciale et marketing de LeasePlan France. LeasePlan est le leader mondial de la LLD avec plus de 1,8 millions de véhicules gérés, 140 000 sur la France et une présence sur tous les segments du marché en B2B et une de nos ambitions, c’est d’ouvrir au Private Lease (la LLD à particulier), marché potentiel énorme lancé dès cette année et qui devient mature. Avec 60 à 70 % de véhicules français en France, nous sommes cependant multimarques et un de nos objectifs, c’est de faire bénéficier à nos clients des meilleures offres possibles chez l’ensemble des constructeurs. Année 2019 mouvementés (nouveautés fiscales, environnementales), pourtant marché plutôt bon. Le marché s’ouvre également à plus d’électrique, d’hybride, etc. Et le coût de détention de ces véhicules tend à diminuer.

Suivez-nous et likez !

Les pré-réservations de Véligo location ouvrent début juin…

La Région et IDF Mobilités annoncent l’ouverture des pré-réservations de Véligo Location, la location longue durée de vélos à assistance électrique.

C’est à l’occasion del édition 2019 du salon Vivatech que Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités, en présence de Phillipe Wahl, PDG du Groupe La Poste, d’annoncer le lancement des pré-réservations dès le 4 juin prochain pour les vélos assistance électrique en location longue durée : “Véligo Location”. Un service qui s’inscrit en complément des transports en commun existants pour faciliter les déplacements des Franciliens au quotidien et les encourager à laisser leur véhicule particulier au garage dès que cela est possible : « Dès le 4 juin prochain, les Franciliens pourront se rendre sur le site www.veligo-location.fr pour être les premiers à accéder à un vélo électrique Véligo Location. Dès septembre, ils pourront bénéficier d’un vélo à assistance électrique pour leurs déplacements quotidiens en Ile-de-France, grâce à ce nouveau service qui inclut la location pendant 6 mois, l’entretien et l’assistance pour 40 euros par mois maximum, avec une possible prise en charge de l’employeur à hauteur de 50%, seul ou en complément de l’abonnement Navigo … C’est une solution de déplacement à la fois écologique et efficace pour se rendre à la gare et pour tous les trajets de 5 à 15 km en remplacement de la voiture. », dixit Valérie Pécresse.

10 000 vélos et 50 emplois, dans un premier temps

À partir de septembre 2019, 10 000 vélos seront déployés dans toute l’Île-de-France. L’objectif étant d’atteindre les 20 000 à terme, ce qui permettra à Véligo Location de devenir le plus large service de location de vélos à assistance électrique proposé au monde. Et pour distribuer, entretenir et réparer ces vélos que vous ramenez chez vous pendant toute la durée de la location, La Poste, Transdev, Velogik et Cyclez (Fluow) ont été retenus. Des tarifs réduits seront proposés et les abonnés aux consignes de stationnement Véligo pourront bénéficier d’une réduction commerciale sur leur abonnement de vélos à assistance électrique. Plus de 200 points de commercialisation seront déployés à travers toute l’Île-de-France en s’appuyant sur les agences du groupe La Poste, les relais du groupe Transdev, ainsi que sur un réseau de vélocistes pour la remise des vélos aux usagers et l’entretien. Notons enfin que 50 emplois directs seront créés pour assurer l’exploitation de location de ce vélo assemblé en France. À terme, plus de 500 emplois induits sont attendus créant un véritable effet d’entrainement sur l’économie du vélo en Île-de-France. Ces dernier seront créés dans la vente de vélos à assistance électriques et d’accessoires, la réparation et la maintenance des vélos achetés. Rendez-vous est donc pris pour vérifier ce dernier point !

Suivez-nous et likez !

La location de longue durée (LLD) reprend un peu son souffle !

La LLD représente 62 % du marché des flottes au premier trimestre 2019 contre 63,4 % l’année précédente.

S’il est bien une statistique non sujette à caution lorsque l’on traite du marché des véhicules d’entreprises, c’est bien celui du marché global… C’est ainsi que le marché des véhicules légers reprend sa croissance avec +0,21 % d’immatriculations au 1er trimestre 2019 par rapport au 1er trimestre 2018. Le nombre de véhicules immatriculés par les particuliers diminue de 4,51 % par rapport au T1* 2018 au profit du marché des sociétés qui lui, progresse de 3,52 % par rapport au T1 2018 pour représenter 60,35 % du marché total des véhicules légers.
* T1 : 1er trimestre.

Les VP stagnent,
Les VUL progressent !

Le marché des véhicules particuliers (VP) a enregistré 0,62 % d’immatriculations de moins par rapport au T1 2018, mais 8,32 % d’immatriculations en plus qu’au dernier trimestre 2018 (on se console comme l’on peut !). Les immatriculations tactiques des VP (véhicules de démonstration et ventes à collaborateurs…) augmentent (+4,13 % comparé à T1 2018) contrairement à la tendance du marché des VP. Le marché des sociétés VP se porte bien, avec une croissance de 3,37 % par rapport au T1 2018. Le marché des véhicules utilitaires légers enregistre lui, 4,17 % d’immatriculations supplémentaires (comparé au T1 2018) et s’établit à 121 646 immatriculations au T1 2019. Les flottes d’entreprise VUL (hors LCD, immatriculations tactiques et véhicules de démonstration constructeurs) augmentent de 6,79 % par rapport au T1 2018 et comptabilisent 93 788 immatriculations soit 77,1 % du marché selon Datanéo, prestataire du syndicat des loueurs.

Nouvelles énergies,
on progresse lentement mais sûrement !

les nouvelles énergies encore à la peine !

Le marché des véhicules légers aux énergies alternatives progresse plus rapidement que le marché thermique. Le marché des VL électriques augmente de 35,39 % (comparé au T1 2018) pour représenter 1,86 % du marché global (contre 1,38 % au T1 2018) du fait de l’essor des VP électriques (+44,45 % comparé au T1 2018). Quant aux hybrides et hybrides non-rechargeables, ils représentent 4,86 % du global et enregistrent un taux de croissance de 6 % par rapport au T1 2018, en baisse par rapport aux trimestres précédents, qui eux ont enregistré des taux de croissance à deux chiffres (22,4 % de croissance au T4 2018 par rapport au T4 2017).

LLD, bilan mitigé !

Les immatriculations des VP en LLD demeurent au dessus de 110 milliers d’unités pour ce premier trimestre, en hausse de +0,5% (vs T1 2018). Les immatriculations de VUL affichent quant à elles une croissance de 2,9 % au T1 2019. Après les immatriculations, le parc roulant maintenant et c’est là que se distingue le Fleet management qui reste stable par rapport à celui des trimestres précédents, (+3 % par rapport au T4 2018). Il compte à présent 439 251 véhicules. Globalement le parc LLD + Fleet représenterait ainsi 1 825 160 véhicules en circulation (VP+VU+VS + Fleet ) au T1 2019, contre 1 717 052 au T1 2018, soit +6,3 % d’augmentation.

Des top LLD très franco-français !

Comme sur le marché global, les immatriculations de véhicules diesel dans les parcs de voitures en LLD diminuent tandis que celles des véhicules à essence progressent. 65 % des véhicules légers en LLD immatriculés au mois de mars 2019 étaient encore des véhicules diesel contre 79 % en janvier 2018. À l’inverse, 30 % des véhicules légers en LLD immatriculés étaient à essence en mars 2019 contre 17 % en janvier 2018. Quant à la part des véhicules LLD immatriculés fonctionnant aux énergies alternatives, elle reste relativement stable, mais surtout basse car elle ne représente qu’environ 4 % des immatriculations en mars 2019. C’est beaucoup trop peu et surtout trop lent. Mais que font donc les entreprises ! À ce rythme, le gouvernement risque fort de contraindre les entreprises à des quotas de véhicules propres au sein des entreprises comme c’est déjà le cas pour les collectivités, les organismes publics et le parc de l’État. Enfin, à regarder les tops de ventes des véhicules en LLD, on ne peut que constater l’excellent résultat des véhicules français qui trustent au moins les dix premières places en VP et les huit premières en VUL (voir illustration). Dieu qu’il est loin le temps où Volkswagen, Fiat et Ford venaient jouer les trouble-fête tant en VUL que parfois en VP !

Suivez-nous et likez !

François Piot, interview sur l’OVE qu’il dirige et l’état du marché

Dans cette première partie d’interview réalisée par Alexandre Carré, François Piot, président de l’OVE (l’Observatoire du véhicule d’entreprise), fait un état des lieux du marché des véhicules d’entreprises, de ses aléas liés à la fiscalité, aux nouvelles règles d’homologation (WLTP) ou encore les changements de paradigme en matière d’énergies avec la progression, faible encore, mais progression tout de même des véhicules hybrides, des hybrides rechargeables et des électriques. Et vu plus particulièrement avec le prisme de la LLD (location de longue durée), un mode de financement avec services qui semble avoir de plus en plus la faveur des particuliers comme des PME.

Suivez-nous et likez !

Public LLD : des véhicules électriques au prix du thermique

Public LLD propose aux flottes publiques la gamme des véhicules zéro-émission de l’Alliance Renault-Nissan.

Public LLD, la filiale d’Arval dédiée aux acteurs publics et à l’économie sociale et solidaire, a lancé une offre permettant à l’État et aux collectivités de disposer pour leurs flottes d’une gamme de véhicules électriques au prix des véhicules thermiques. Cette offre porte sur les véhicules zéro-émission de l’alliance Renault-Nissan -partenaire stratégique d’Arval et de Public LLD- notamment les Renault Zoé et Nissan Leaf.
Elle marque une nouvelle étape du déploiement « Transition Énergétique & Modernisation » lancée en mai dernier par Public LLD à l’intention des acteurs publics. Elle est disponible via les équipes commerciales de Public LLD et le marché de location longue durée de l’Union des Groupements d’Achats Publics (UGAP).

Suivez-nous et likez !

GoMore : une offre locative avec Arval et Cetelem

Les adhérents à GoMore ont la possibilité de louer leur véhicule à d’autres adhérents.

GoMore, start-up danoise précurseur en Europe de l’autopartage, s’est associée avec Arval et BNP Paribas Personal Finance pour compléter en France son offre de location moyenne durée (4 à 12 mois) avec Europcar. S’y ajoutent désormais des offres en ligne de LLD avec Arval et de LOA avec BNP Paribas Personal Finance (sous sa marque commerciale Cetelem), pour des durées de 12 à 60 mois.
Ainsi, les adhérents particuliers et professionnels de GoMore pourront choisir au sein d’une palette d’offres allant de 4 à 60 mois et via la plateforme, proposer leur véhicule en location de courte durée aux autres adhérents dans les limites fixées par le loueur. Ils pourront aussi prendre en location les véhicules proposés par d’autres adhérents.

Suivez-nous et likez !

ALD Mobility Room

Une salle de réunion très bien équipée permet à ALD de présenter à ses clients et prospects l’ensemble de ses solutions.

ALD a présenté en septembre sa Mobility Room. Basé au siège social du loueur, cet outil permet de recevoir prospects et clients en les immergeant dans l’univers de la mobilité. Une salle permet de travailler en liaison avec toutes les technologies actuelles tandis que le parcours dévoile des nouveautés en tous genres en termes de mobilité. Une autre salle diffuse un film-catastrophe qui ravirait un ministre de la Transition écologique. Un très grand espace est dédié aux réceptions qui peuvent se poursuivre sur une terrasse attenante. Un mur d’image multimédia diffuse : photos, films et infographies à l’attention des visiteurs, employés d’ALD, clients ou prospects de la marque.

Suivez-nous et likez !

ALD Automotive : accord avec MaaS Global

MaaS Global a reçu le Prix « European Startup Prize for Mobility » du Parlement européen.

ALD Automotive annonce la signature d’un accord pilote avec MaaS Global, l’opérateur responsable de l’application Whim qui associe les moyens de transport de tous types et assure la gestion des paiements de la mobilité à Helsinki, en Finlande. Les utilisateurs de Whim ont désormais accès à un parc dédié de véhicules d’ALD Automotive en autopartage dans la capitale finlandaise.
MaaS Global a récemment reçu le Prix « European Startup Prize for Mobility », organisé par le Parlement européen et dont le but est d’aider les entreprises à fort potentiel à se développer sur les marchés européens. Cet accord s’intègre dans la stratégie de distribution d’ALD Automotive qui vise à élargir son offre et étendre la couverture de ses services.

Suivez-nous et likez !

ALD : une offre « Tout en 1 » avec Axa

ALD Automotive a lancé récemment une offre baptisée « Tout en 1 » à destination des particuliers et des professionnels. Celle-ci comprend un véhicule neuf en Location Longue Durée ainsi qu’une assurance tous risques, en partenariat avec AXA France. Elle regroupe tous les services attachés à la LLD, associés à tous les niveaux de couverture disponibles en termes d’assurance. Cette formule permet de budgéter l’usage de la voiture, qui peut être choisie parmi toutes les marques. Le loyer mensuel fixe comprend le coût d’utilisation du véhicule, de ses révisions et de sa maintenance, des services optionnels souscrits et une assistance. L’offre « Tout en 1 » est commercialisée par le réseau d’Agents Généraux AXA participant du programme Promium.

Suivez-nous et likez !

Avec #DataCity, ALD améliore la mobilité des employés

L’outil #DataCity est destiné à aider les directions RSE à définir le plan de mobilité des salariés.

Après deux mois d’expérimentation auprès de 400 salariés d’ALD Automotive et de Sopra Steria pour collecter une base de données solide et étudier les comportements de mobilité, l’entité française d’ALD expose son projet #DataCity. En association avec la startup Mobeelity, plateforme agrégeant l’ensemble des solutions de mobilité publiques et privées, l’objectif est d’optimiser les déplacements des salariés et de donner aux directions de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) les moyens d’adapter leur plan de mobilité et réduire leur impact environnemental. Ce nouvel outil est pour l’instant dans sa première mouture mais une version supérieure pourrait prochainement être proposée à toutes les entreprises.

Suivez-nous et likez !

Derniers articles

Dans la même rubrique

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial