Aller au contenu principale Accéder au menu
LE MÉDIA 100% DÉDIÉ À LA MOBILITÉ

Renault digital assets

Article(s) correspondant au tag:

IDF Mobilités

Digital JT AgoraNews-Mobility : les dernières infos mobiles…

• News – Actus :
– 1) Pour commencer revenons sur IDF Mobilité et son Pass navigo qui s’installe sur Smartphone comme sur la pré-réservation Véligo, l’offre de location de vélos à assistance électrique sur 6 mois à 40 euros dont la moitié pourra être prise en charge par l’employeur, comme tout autre titre de transport.
– 2) Seconde Info du jour, nous nous dirigeons vers un ubuesque code de la route à 2 vitesses avec des départementales qui remontent à 90 km/h et des nationales qui demeurent à 80. À quand les autoroutes à 70 ?
– 3) 3e News… La France se fixe comme objectif la décarbonisation complète des transports d’ici à 2050. Les étapes intermédiaires en sont:  une baisse de 37,5 % des émissions de CO2 des voitures particulières et des véhicules utilitaires légers neufs roulant à l’essence, au diesel ou gaz naturel d’ici à 2030. Puis la fin de la vente de ces véhicules neufs d’ici à 2040.
– 4) Toujours pour le climat, les députés rendent obligatoires les restrictions de circulation en cas de pics de pollution donc l’achat et l’apposition des vignettes Crit’Air.

• En Bref maintenant…
– 1)  Finalement le « Galaxy Fold » sera commercialisé d’ici l’été 2019, toujours un peu plus de 2 000 dollars ou euros, tandis que Samsung réfléchit déjà à des smartphones à écran incurvés ou recourbés…
– 2) Vous saurez tout sur Le T-Pod, un camion électrique autonome suédois qui circule déjà. Il ressemble à un gros conteneur de 7 m de long sur 2,50 m de large monté sur six roues et avec une grosse cabine. Bardé de capteurs et de caméras, il permettra le transport 15 palettes pour un poids total de 26 tonnes et une  vitesse maxi de 85 km/h. Sa batterie, d’une capacité de 200 kWh, devrait offrir une autonomie de 200 km !
– 3) Et puis… l’Observatoire des Nouvelles mobilités publie de nouveaux résultats : Sur les 105 services de mobilités partagées recensés en France, il y en a 34 pour l’autopartage avec comme acteurs principaux : Free2Moove de PSA, Moov’in de Renault Mobility, Car2Go de Daimler-Smart et Ubeeqo. Sur le covoiturage courte et longue distance maintenant, on recense une vingtaine d’opérateurs dont les principaux sont le très connu BlaBlaCar (15 millions d’utilisateurs), IDVRoom (850 000 abonnés) et Citygo (500 000 utilisateurs également).

Suivez-nous et likez !

Les pré-réservations de Véligo location ouvrent début juin…

La Région et IDF Mobilités annoncent l’ouverture des pré-réservations de Véligo Location, la location longue durée de vélos à assistance électrique.

C’est à l’occasion del édition 2019 du salon Vivatech que Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités, en présence de Phillipe Wahl, PDG du Groupe La Poste, d’annoncer le lancement des pré-réservations dès le 4 juin prochain pour les vélos assistance électrique en location longue durée : “Véligo Location”. Un service qui s’inscrit en complément des transports en commun existants pour faciliter les déplacements des Franciliens au quotidien et les encourager à laisser leur véhicule particulier au garage dès que cela est possible : « Dès le 4 juin prochain, les Franciliens pourront se rendre sur le site www.veligo-location.fr pour être les premiers à accéder à un vélo électrique Véligo Location. Dès septembre, ils pourront bénéficier d’un vélo à assistance électrique pour leurs déplacements quotidiens en Ile-de-France, grâce à ce nouveau service qui inclut la location pendant 6 mois, l’entretien et l’assistance pour 40 euros par mois maximum, avec une possible prise en charge de l’employeur à hauteur de 50%, seul ou en complément de l’abonnement Navigo … C’est une solution de déplacement à la fois écologique et efficace pour se rendre à la gare et pour tous les trajets de 5 à 15 km en remplacement de la voiture. », dixit Valérie Pécresse.

10 000 vélos et 50 emplois, dans un premier temps

À partir de septembre 2019, 10 000 vélos seront déployés dans toute l’Île-de-France. L’objectif étant d’atteindre les 20 000 à terme, ce qui permettra à Véligo Location de devenir le plus large service de location de vélos à assistance électrique proposé au monde. Et pour distribuer, entretenir et réparer ces vélos que vous ramenez chez vous pendant toute la durée de la location, La Poste, Transdev, Velogik et Cyclez (Fluow) ont été retenus. Des tarifs réduits seront proposés et les abonnés aux consignes de stationnement Véligo pourront bénéficier d’une réduction commerciale sur leur abonnement de vélos à assistance électrique. Plus de 200 points de commercialisation seront déployés à travers toute l’Île-de-France en s’appuyant sur les agences du groupe La Poste, les relais du groupe Transdev, ainsi que sur un réseau de vélocistes pour la remise des vélos aux usagers et l’entretien. Notons enfin que 50 emplois directs seront créés pour assurer l’exploitation de location de ce vélo assemblé en France. À terme, plus de 500 emplois induits sont attendus créant un véritable effet d’entrainement sur l’économie du vélo en Île-de-France. Ces dernier seront créés dans la vente de vélos à assistance électriques et d’accessoires, la réparation et la maintenance des vélos achetés. Rendez-vous est donc pris pour vérifier ce dernier point !

Suivez-nous et likez !

Les Maires d’Île de France plaident pour des transports quotidiens encore améliorés !

Loi LOM : L’AMIF demande encore un effort au législateur pour améliorer les transports du quotidien

Suite à la séance de la Commission Transports de l’AMIF du 11 février portant sur le projet de loid’orientation des mobilités (LOM), et à l’adoption de celui-ci par le Sénat le mardi 2 avril, les référents de la commission transports de l’AMIF, Madame Monique Bourdier, Maire de Bouleurs, et Monsieur Jean-Pierre Spilbauer, Maire de Bry-sur-Marne, ainsi que l’ensemble des élus membres de lacommission, ont tenu à faire part de leurs préconisations. Les élus sont satisfaits que le nouveau texte amendé par le Sénat :
Conforte et renforce Ile-de-France Mobilités dans ses compétences en tant qu’Autorité Organisatrice de la Mobilité,
oblige l’enseignement du vélo dès le primaire à partir de 2022, et pourquoi pas dès la rentrée 2019-2020 ?,
– introduise davantage de stationnements pour les vélos dans les immeubles d’habitation et les bâtiments recevant du public et bureaux,
– renforce les compétences des maires en leur donnant la possibilité d’instaurer un régime d’autorisation préalable pour les opérateurs qui installent un service en free-floating, et en leur permettant d’intervenir sur les gares laissées à l’abandon afin de faciliter leur transformation.
– instaure la possibilité d’un forfait mobilité durable qui prenne en compte le co-voiturage et le vélo.

les élus souhaiteraient que la loi :

– « Mette en place les conditions pour permettre une meilleure coordination entre les collectivités dont les compétences ont un impact sur le développement de la pratique du vélo.
– précise l’échelle pertinente qui permettra de réguler la circulation et le stationnement des nouveaux engins en libre-service. Si les élus saluent l’initiative du gouvernement de donner une compétence aux communes et aux intercommunalités sur cette question, les spécificités de la région francilienne induisent une nécessaire prise en compte de l’échelle du bassin de vie afin de mettre en œuvre une régulation cohérente à l’échelle des flux domicile-travail quotidiens.
– simplifie, harmonise et fasse davantage respecter les règles de circulation des deux roues et les règles de circulation et d’utilisation des zones partagée et de rencontre,
– encourage davantage le développement des nouvelles énergies pour le transport (GNV,Hydrogène, …),
– réaffirme le nécessaire respect des objectifs climatiques et environnementaux en termes de pollution, bruit et nuisances de toute nature générées par les transports,
– Rende obligatoire la compétence d’aménagement, de gestion et d’entretien des gares routières pour les intercommunalités et donne les moyens financiers d’exercer cette compétence, notamment en clarifiant la possibilité de faire payer les transporteurs utilisant les quais de ces gares. »
Et pour ce qui nous concerne, nous demandons à ce que l’on ait désormais une vision plus systémique et globale de tous ces sujets dans la région, en cessant la gué-guerre existant en la Région et la Ville de Paris. De même, il serait bon de mettre au rancart les egos des protagonistes de cette querelle surannée et finalement improductive et nocive pour le bien-être des Franciliens.

Suivez-nous et likez !

Digital JT AgoraNews-Mobility : IDF Mobilités nouveautés, Sa voiture, L’Obs des mobilités… 04-2019

• News – Actus :
– 1) Investissements technologiques tout d’abord, la France se situe derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne. Avec 4,4 milliards de dollars d’investissement (2,8 milliards en 2017), la France progresse bien mais n’arrive qu’en troisième position, malgré pourtant le soutien massif de la BPI (la Banque publique d’investissement) en 2018.
– 2) Deuxième info, « Île de France Mobilités » (le syndicat des Transports d’Île de France) ne cesse d’enchaîner les annonces… Le covoiturage tout d’abord, avec une aide qui offre, depuis le 1er mai deux trajets par jour pour les abonnés au pass Navigo et une indemnité kilométrique de 1,5 à 3 euros par passager transporté et ce jusqu’à 150 euros par mois pour les conducteurs covoiturant chaque jour sur leur trajet domicile-travail. C’est également la création d’un label autopartage sur toute l’île de France pour aider les 1 300 communes  de la Région à mettre en place ce type de service dans un cadre réglementaire…
– 3) Toujours concernant « île de France Mobilités », mais cette fois au sujet de nouveaux bus et des gares mieux équipées… Après l’annonce récente de l’attribution par la RATP du contrat de construction de 800 bus électriques parisiens à 3 industriels français, IDF Mobilités vote aujourd’hui une première commande de 563 bus et autocars fonctionnant au gaz et 78 à l’électricité pour la moyenne et grande couronne. Quant aux gares, elles sont ré-aménagées ou on en construit de nouvelles. Et que manque-t-il dans ces gares ? Ce qui nous facilitent la vie au quotidien; à savoir plus de toilettes accessibles et propres (il y en aura 230), des espaces connectés confortables avec du wi-fi et des prises de recharge pour nos appareils mobiles (et il y en aura 200).
– 4) Et puis, on s’en doutait mais le chiffre est évocateur… Pour 9 Français sur 10, posséder sa propre voiture reste vital. La voiture reste le moyen de transport préféré de 72 % des Français interrogés. Les autres privilégiant plutôt : le train (pour 9 %), puis le vélo (5 %), les VTC (2 %) et les taxis (1 %).

• En Bref…
– 1) Le Galaxy Fold pliable, un smartphone à plus de 2 000 euros… Dont la commercialisation vient d’être repoussée, suite à des problèmes rencontrés, justement, sur son écran pliable.
– 2) En 2018, Uber a dépensé 457 millions de dollars pour ses voitures autonomes et ses taxis volants. Et malgré les dettes, rien ne l’arrête !
– 3) Les systèmes de freinage automatiques obligatoires à partir de 2022. À quand les boites noires ? Plus tôt que vous ne ne le pensez… si nous laissons faire !
– 4) Premiers résultats de l’Observatoire des nouvelles mobilités;  on y apprend qu’en 2018 : 13 levées de fonds ont eu lieu dans ce secteur des nouvelles mobilités, pour un montant global de 177 millions d’euros et avec 15 nouveaux services lancés. On découvre également que 30 % des Français ont eu recours au covoiturage au moins une fois et 22 % des sociétés françaises on mis en place des solutions de covoiturage pour les déplacements de leurs salariés. Source : Service Études des Échos.

Suivez-nous et likez !

Sept Challenges pour la Mobility-Valley de Mov’éo !

Phase IV des pôles de compétitivité : les 7 challenges de Mov’eo pour bâtir une “Mobility Valley ” française.

Mov’eo vient d’être retenu pour la 4e phase des pôles de compétitivité*. Une reconduction pour une durée de quatre ans qui lui permet de vivre entre autres, de fonds publics, ceux de l’État (qui se désengage de plus en plus avec une dotation qui diminue de moitié…) et les  régions de plus en plus parties prenantes; à savoir l’Île de France et la Normandie. Situé au cœur de ces deux  territoires, Mov’éo compte bien faire de cet ensemble la nouvelle “Mobility Valley”, ouverte sur l’Europe et l’international (deux des nouvelles conditions pour être reconduit). Pour ce faire et selon Marc Charlet, son directeur général : « Mov’éo s’appuie sur quatre drivers technologiques d’avenir, une envergure européenne confirmée et sept challenges majeurs à relever pour atteindre cet objectif ambitieux.»

Bâtir une « Mobility Valley » française, leader européen de la Mobilité

Dans un contexte de compétition international intense, Mov’eo veut être en première ligne pour y faire valoir les atouts de la France. Le pôle souhaite incarner, animer et renforcer l’attractivité de la “Mobility Valley” (Île-de-France & Normandie), territoire où sont inventées, développées, expérimentées et industrialisées les solutions indispensables pour relever les défis de la mobilité de demain. Berceau historique de l’Automobile en France, la “Mobility Valley” a tous les atouts pour devenir l’écosystème “automobile et mobilités” leader en Europe, capable de répondre aux changements technologiques, numériques et sociétaux à venir. Il lui convient donc d’être :
– Un des premiers écosystèmes automobile et mobilités d’Europe sur l’ensemble de la chaîne de valeur,
– Un des premiers hubs de mobilité européen : plus de 8 millions de déplacements quotidiens en transport en commun, des métropoles de tailles représentatives (Métropole Rouen Normandie),
– De créer et réunir des filières d’excellence pour le développement de solutions de mobilité : automobile, numérique, énergie, aéronautique, logistique… (y manque encore les transports publics et ce que l’on appelle les mobilités dites actives (deux roues, vélos à assistance électriques, trottinettes…) qui ne le sont d’ailleurs plus puisque toutes désormais électrifiées,
– Devenir le territoire privilégié du développement de nouvelles solutions de mobilité du futur pour les acteurs industriels, académiques et les collectivités.
Durant ces cinq dernières années, Mov’eo a mis  en place les conditions favorables aux ambitions de la Mobility Valley française, et notamment : plus 180 labellisations avec un taux de financement supérieur à 50%, soit un investissement R&D de plus de 320 M€. Et plus de 70 produits mis sur le marché (par ex. Cityscoot, les taxis hype, Toucango, K-Ryole…). Une accélération au développement des PME (15% de croissance du CA, plus de 125 M€ levés, plus 1 200 emplois créés, création de groupements de PME) et des territoires, 10 sont notamment impliqués dans le projet de véhicule autonome TEVAC… Enfin, une assise européenne confirmée : + 13 M€ de financement, une participation active à 4 projets d’envergure et 22 clusters européens partenaires.

7 challenges pour bâtir la mobilité du futur

Les sept objectifs de la phase IV de Mov’éo.

Pour concrétiser son ambition, Mov’eo s’est engagé a réaliser les 7 challenges suivants :
– Incarner la “Mobility Valley” française, en animant et faisant croître l’écosystème d’innovation sur ses territoires. Notamment en déployant démonstrateurs et plateformes qui permettront de rendre visibles les innovations de ses membres.
– Demeurer l’écosystème de référence permettant de catalyser la génération de projets R&D et de booster leur financement.
– Accompagner l’innovation et l’excellence industrielle française en déployant l’Industrie 4.0 dans son écosystème.
– Favoriser la croissance des entreprises en restant le berceau des futures licornes (plus d’1 milliard d’euros de valorisation) de la mobilité, en poursuivant la dynamique des groupements de PME et en créant un accélérateur de la filière mobilité, commun aux 4 pôles automobile et mobilités (voir ci-dessous*).
– Rayonner à l’international en consolidant sa position européenne, en renforçant ses partenariats internationaux et en accompagnant ses PME membres sur les marchés porteurs du grand international.
– Apporter des solutions d’avenir aux Territoires, en les accompagnant dans leur réflexion, l’expérimentation et l’implémentation de nouvelles mobilités.
– S’appuyer sur l’innovation pour éclairer l’évolution des Compétences, en faisant naître de nouvelles formations d’avenir en contribuant aux l’attractivité de la filière.
Ne lui reste plus qu’à intégrer la SNCF, île de France Mobilités, la RATP et quelques autres acteurs du transport public pour ajouter les cordes manquant encore à son arc et devenir ainsi totalement un acteur moteur de la mobilité multimodale !

Mov’eo – Imagine Mobility en bref Créé en juin 2006 et implanté sur les Régions Normandie et Île-de-France (70% de la R&D automobile française), le pôle de compétitivité Mov’eo fédère les principaux acteurs de la mobilité et de l’industrie automobile française dans le domaine de la R&D collaborative. Mov’eo tisse et anime les liens entre les grands industriels, les PME, les universités et les laboratoires pour construire un réseau industriel dynamique. Et ce, avec plus de 380 membres, dont 40 grands groupes, 200 PME, 40 établissements de recherche et d’enseignement supérieur, 30 collectivités et 482 projets labellisés (250 financés).

* Pôles de compétitivités : Ils sont passés de 70  en phase une à 66 en phase III et seuls 56 passeront le cap de la phase IV et 8 sont en suspens. Il existe en France 4 pôles de compétitivité axés sur l’automobile et la Mobilité : Mov’éo, ID4Car, CARA et Véhicule du Futur. Quatre pôles qui ont établi une stratégie de coopération permettant de développer des synergies sur quatre volets : stratégie & management, événementiel, international et projets R&D.

 

 

Suivez-nous et likez !

Digital JT AgoraNews-Mobility : Les infos mobiles du 13/02/2019

Premier JT de février 2019… C’est ici avec :
– Le premier robot-taxi de Boeing,… Ça bouge dans les transports en commun d’île de FranceTesla innove avec de nouvelles batteries encore plus performantes… Un train-tram sans rail, autonome et électrique en test sur les routes chinoises… Après la Suisse et Dubaï, le pass multitransports est effectif, Cette fois c’est à Montréal, au Canada
– Pas plus tard que Le 20 février dernier, Samsung a révélé enfin son Galaxy F, soit le premier smartphone pliant ou pliable… Comme vous voulez ! Un convoi de 55 véhicules autonomes roulant ensemble, c’est en Chine et inscrit au livre Guinness des records !… Enfin, Harley-Davidson de plus en plus branché va lancer, après la moto, son scooter et même un vélo électrique !

Suivez-nous et likez !

Derniers articles

Dans la même rubrique

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial