Aller au contenu principale Accéder au menu
LE MÉDIA 100% DÉDIÉ À LA MOBILITÉ

Renault digital assets

Article(s) correspondant au tag:

Covoiturage

DriiveMe à la conquête de l’Europe

En sept ans, les « driivers » auraient économisé plus de 10 M€ sur la base 67 €/trajet, par rapport au train ou à l’avion.

DriiveMe a fondé son activité sur le besoin qu’ont les loueurs courte durée d’équilibrer en permanence la répartition de leur parc automobile entre leurs agences. Elle assure les transferts des voitures et utilitaires par le biais de particuliers. Ces derniers bénéficient ainsi d’un véhicule de location en aller simple en France et en Europe pour 1 €, hors péages et frais de carburant. En juillet et août, sur plus de 15 000 réservations, 73 % des trajets ont été effectués en covoiturage. Après avoir ouvert l’axe Paris-Londres, DriiveMe se positionne en Allemagne, en Belgique, en Espagne, en Italie et au Portugal avec pour lignes principales Paris-Berlin, Berlin-Francfort-Munich, Paris-Bruxelles, Paris-Barcelone, Paris-Milan et Paris-Lisbonne.

Suivez-nous et likez !

Karos et Transdev : une solution de transport inédite à Toulouse

La solution de transport de Karos et Transdev s’inscrit dans le cadre du projet Européen COMMUTE.

Karos, spécialiste du covoiturage sur courte distance et Transdev, spécialiste du transport, ont mis en place une nouvelle offre de transports pour les 38 000 salariés de la zone aéronautique de Toulouse. Les objectifs de ce partenariat sont d’offrir une meilleure desserte des sites tout en réduisant les émissions de CO2 de la zone, d’amoindrir la congestion automobile aux heures de pointe et d’optimiser la mobilité des salariés en apportant un enrichissement majeur de l’offre existante.
Ainsi, les principales lignes de transport en commun (métros, trams et bus) de l’agglomération toulousaine et les lignes de navettes Transdev réservées aux collaborateurs d’Airbus sont intégrées dans le moteur de calcul intermodal de Karos.

Suivez-nous et likez !

Volkswagen : un éventail de solutions de mobilité

MOIA, la société de services de mobilité du Groupe Volkswagen, envisage une position de leader mondial d’ici à 2025.

MOIA, l’entité de « Mobility as a Service » de Volkswagen, a lancé cet été à Hanovre le covoiturage à la demande, qui fonctionnera aussi l’année prochaine à Hambourg. D’autres services de véhicules à la demande seront lancés en 2019 : l’autopartage 100 % électrique « We Share », des solutions de micro-mobilité et des concepts de véhicules urbains dont le Cityskater, transport silencieux sans émissions locales pour le dernier kilomètre en ville. Le Groupe Volkswagen investira plus de 34 Mds€ d’ici à fin 2022 dans les technologies de l’électromobilité, de la conduite autonome, de la connectivité et dans de nouveaux services de mobilité. Il mettra sur le marché 50 véhicules entièrement électriques parmi 80 nouveaux modèles électrifiés d’ici à 2025.

Suivez-nous et likez !

iDVroom pour le respect des horaires

Spécialisé dans le covoiturage du quotidien, iDVroom incite ses membres à s’engager à « être à l’heure, partout, tous les jours. »

Lancée en 2014, iDVroom est une plate-forme de covoiturage détenue par Ecolutis, une filiale de la SNCF. Elle s’est spécialisée dans le covoiturage du quotidien qui à la différence du covoiturage de loisirs, doit répondre à une contrainte importante : respecter un horaire. Sa nouvelle ambition, le « covoiturage de précision » incite iDVroom à s’engager et à engager sa communauté à « être à l’heure, partout, tous les jours. »
L’application ambitionne ainsi de répondre aux motivations de ses 800 000 membres et à tous ceux qui attendent de la ponctualité et de la fiabilité. Disponible sur web et sur mobile, iDVroom récompense ses covoitureurs, les « Vroomers », qui peuvent rejoindre un programme de fidélité appelé « La Bonne iD ».

Suivez-nous et likez !

Débat AgoraNews-Automobility-Covoiturage : concurrence et développements !

Covoiturage : comment l’améliorer, le développer : aller du B2C vers le B2B et inversement ? Intégration aux transports publics, réseaux et offres nationales ? Accords avec grandes applis multimodales ? Intégration dans les plans de déplacement des entreprises, des collectivités ? Développement des aires de covoiturages et où prioritairement ? Partenariats avec les AOM (Autorité organisatrice de la mobilité), être présent sur court, moyen et long voiturage, voies réservées, organiser la profession, etc.
– Il y a eu la semaine de la mobilité mais l’on pas beaucoup entendu parler du covoiturage …
– La journée du covoiturage existe-t-elle toujours ? Si vous avez la réponse, on est preneur !…

Les pistes à suivre…

Les acteurs de la mobilité concurrents sont : les VTC, les trains Ouigo, les Oui bus, les vélos et trottinettes électriques (pour le court-voiturage)… Aussi comment comment développer le covoiturage ? :
– Pour ceux qui font du B2B, aller vers le B2C et inversement, intégration aux transports publics, réseaux et offres nationales, accords avec grandes applis multimodales;
– L’intégration dans les plans de déplacement des entreprises, des collectivités;
– Développer les aires de covoiturage et prioritairement en entreprises, collectivités, sur les parkings, avec la Grande distribution, les sociétés d’autoroutes…
– Établir des partenariats avec les AOM (Autorité organisatrice de la mobilité);
– Être présent sur tous les créneaux, court, moyen et long voiturage;
– Définir et obtenir des voies réservées, combien et réservées à qui ?
– Se réunir et s’organiser au sein de fédération comme la Feduco et plus largement dans les organismes liés à la mobilité, principalement multimodale.

Suivez-nous et likez !

Derniers articles

Dans la même rubrique

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial