Aller au contenu principale Accéder au menu
LE MÉDIA 100% DÉDIÉ À LA MOBILITÉ

Renault digital assets

Locations

Location Courte Durée : une conjoncture favorable

Cet article a été écrit par , le 09/05/2019

AAA Data, spécialiste des données concernant l’automobile, a publié une étude qui démontre la bonne santé de la Location Courte Durée (LCD) parmi les acteurs de la mobilité.

D’après une enquête du CNPA, le marché de la Location Courte Durée représenterait 20 millions de locations par an, réalisées par 7,7 millions de clients. Selon AAA Data, les 1 400 loueurs opérant en France ont immatriculé 200 000 VP neufs, représentant 13 % des ventes. Ce secteur est deux fois plus dynamique que le marché global, avec une croissance de 11,4 % en 2017. Le marché est actuellement en pleine mutation: face à l’évolution des modes de consommation des particuliers, de nombreux loueurs développent leur offre de free-floating et se digitalisent afin d’apporter une réponse concrète aux besoins des consommateurs.

Les services de la LCD évoluent

En 2018, la part des loueurs dans les ventes est importante, notamment pour les constructeurs français.

Les services de la LCD se démocratisent et évoluent afin de répondre aux comportements des consommateurs, influencés par les tendances nouvelles en matière de mobilité alternatives à la propriété comme la location, l’autopartage ou le covoiturage. Ainsi, les loueurs développent-ils des systèmes de libre-service ou flee-floating soutenus par la digitalisation des plateformes de réservation. Cela dans un contexte de forte demande : une croissance soutenue des activités touristiques ces dernières années, l’évolution des comportements des particuliers vis-à-vis de la voiture (location, autopartage, covoiturage…) aboutissant à privilégier la location comme alternative à la propriété de la voiture, la concurrence du Peer to Peer et l’optimisation de la gestion de flotte dans les entreprises.

Des achats liés à la mode et aux saisons

En termes de comportement d’achat des Loueurs Courte Durée, AAA Data observe une montée en gamme : en 2017, les véhicules des segments supérieur ou luxe représentaient 17 % des immatriculations. On remarque également une plus forte demande de la « location responsable » avec une appétence pour des véhicules à essence et hybrides en augmentation : + 31 points pour les motorisations à essence en quatre ans. La mode pour les Sport-Utility Vehicles modernes est aussi une évidence puisque les flottes de loueurs comptaient 23 % de SUV en 2017, soit 8 points de plus qu’en 2014. Durant le deuxième trimestre de l’année, AAA Data a noté entre 15 et 35 000 achats de véhicules particuliers neufs de la part des loueurs courte durée, avec un pic de concentration en juin pour les années 2017 et 2018. À l’inverse, les achats seraient en nette baisse lors des vacances scolaires, avec une moyenne avoisinant les 4 000 véhicules pour le mois d’août. Néanmoins, la courbe remonte dès les premiers mois de la rentrée, l’activité des loueurs courte durée étant sensible à la reprise d’activité des utilisateurs en agglomérations.

Achats de voitures neuves par les loueurs courte durée, de 2014 à septembre 2018.

Un canal stratégique pour les constructeurs ?

Pour les constructeurs, les loueurs courte durée continuent de constituer un canal non négligeable puisqu’il leur permet d’écouler leurs stocks et d’atteindre leurs objectifs de vente. En outre, ils offrent une plus grande visibilité à leurs nouveaux modèles, tout en enrichissant leur sourcing de véhicules d’occasion au travers des buy-backs. Trois marques françaises sont en tête de liste en matière de volumes.

Suivez-nous et likez !

Derniers articles

Dans la même rubrique

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial