Aller au contenu principale Accéder au menu
LE MÉDIA 100% DÉDIÉ À LA MOBILITÉ

Renault digital assets

Mobile en ville - France

Les Hauts de France agissent quand d’autres discutent encore !

Cet article a été écrit par , le 18/02/2019

Il y a deux sortes d’“homo politicus” : ceux qui parlent et discutent et ceux qui dans la foulée agissent.…

C’est le cas de Xavier Bertrand, président de la Région des Hauts de France qui, face à la grogne d’une partie de la population – notamment sur les questions de pouvoir d’achat et plus particulièrement sur l’automobile (taxée et re-taxée) qui en province comme en trajets péri-urbain, permettent de se déplacer – a pris plusieurs décision immédiatement applicables :
– Depuis le 1er mars 2016, la Région a mis en place l’Aide au Transport : 20 € par mois pour les salariés qui doivent aller en voiture sur leur lieu de travail dès lors qu’ils habitent à au moins 30 kilomètres de celui-ci. Plus de 45 000 aides au transport ont ainsi été versées depuis le lancement du dispositif. Et depuis le 1er janvier 2019, les critères évoluent :
Le critère de la distance kilométrique est réduit à 20 kilomètres;
L’aide s’ouvre au covoiturage. Ainsi ceux qui effectuent au moins 10 kilomètres par jour en covoiturage entre leur domicile et leur lieu de travail, qu’ils soient covoitureur ou covoituré, peuvent bénéficier de l’aide au transport.

Soutenir la conversion des moteurs au bioéthanol

La Région veut également rendre la transition écologique des voitures, accessible sans pour autant nécessairement diriger les automobilistes vers la voie unique du tout électrique… C’est ainsi que les automobilistes souhaitant équiper leur véhicule d’un boîtier de conversion au bioéthanol E85 sont soutenus dans la démarche : la Région finance le tiers du montant du boîtier, généralement compris entre 500 € et 800 €*. Or comme chacun le sait ou non,… le bioéthanol, produit à partir de céréales ou de betteraves à sucre et destiné aux moteurs à essence, permet de réduire, par deux, les émissions de CO2 malgré une légère surconsommation. Et du côté des utilisateurs, le bioéthanol permet de faire des économies, puisque son prix est trois fois moins cher que l’essence. Pour Xavier Bertrand, l’objectif est de « réconcilier économie et écologie. Ces nouvelles mesures sont en faveur d’une écologie populaire : nous donnons les moyens aux habitants d’aller dans le sens de la transition écologique, tout en préservant leur pouvoir d’achat. » Et comme pour mieux montrer l’exemple a acquis, début février, sur une voiture du parc de la Région.

* Lien pour faire les demandes d’aides : https://bit.ly/2CRryCx

Suivez-nous et likez !

Derniers articles

Dans la même rubrique

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial