Aller au contenu principale Accéder au menu
LE MÉDIA 100% DÉDIÉ À LA MOBILITÉ

Renault digital assets

Innovations Outils

Coyote Nav + : un outil très professionnel

Cet article a été écrit par , le 14/01/2019

Face à l’encombrement de nos tableaux de bord, proposer dans un même boîtier la navigation et un « dispositif d’aide à la conduite » est une évidence. C’est ce qu’a fait Coyote, avec succès.

L’assistance au changement de file est efficace avec une reproduction fidèle des panneaux routiers sans sacrifier le reste de l’information.

Le Coyote Nav+ regroupe, sous l’apparence d’un navigateur GPS, cette fonction aujourd’hui bien maîtrisée et celle qui a fait le succès de la marque : l’avertissement du conducteur en présence de divers dangers de la route. Le support de pare-brise fait preuve d’une excellente tenue. Il est même si adhérent qu’il est difficile de le retirer, rendant particulièrement fastidieux le partage entre plusieurs véhicules. L’appareil y est plaqué par des aimants très puissants qui assurent toujours le parfait positionnement des contacts électriques. Il est livré avec une prise allume-cigare double USB, une bonne idée. Il revendique une autonomie d’une heure. Fonctionnant sur deux galaxies de satellites (GPS et Glonas), il communique via une carte SIM mais les mises à jour importantes de la cartographie ou des limites de vitesse se font par Wifi. Son écran haute définition de 5,5 pouces se met en fonction dès que le contact du véhicule est établi mais l’initialisation se révèle longue.

Cartographie : un choix heureux

Le Coyote Nav+ prévient de la présence de tous types de radars, dont les « mobiles embarqués », qu’il nomme « danger en mouvement ».

La cartographie Here, alliée au récepteur GPS de qualité, se montre beaucoup plus efficace que celle de TomTom, aussi bien en termes de précision que concernant les types de voies et les limitations de vitesse, même s’il existe parfois des erreurs, notamment depuis que la limitation à 80 km/h nous a été imposée. On apprécie l’affichage concomitant de la vitesse limite et de la vitesse réelle, ainsi que le changement de couleur du panneau du vert au rouge. La programmation des bips pour signaler tout changement de la limite de vitesse peut se révéler utile. Dans les grandes villes, la présentation des monuments en trois dimensions permet de se repérer plus facilement tandis que sur autoroute, on apprécie l’assistance au changement de file : l’écran indique la voie à emprunter avec une reproduction fidèle des panneaux routiers.

Choix des itinéraires : très (trop ?) pro

Trois itinéraires sont systématiquement proposés. Ce sont toujours les plus rapides, tenant compte du trafic et des préférences indiquées par l’utilisateur. Toutefois, ces dernières sont bizarrement trop limitées : autoroutes, péages et chemins de terre. Les concepteurs du Nav+ ont opté pour l’efficacité mais assurent pouvoir étoffer les options au fur et à mesure des demandes. En route, si selon les remontées de la communauté Coyote un itinéraire alternatif se révèle plus rapide, l’appareil propose ce choix au conducteur. À tout moment, en appuyant sur le champ de recherche, le système propose la recherche d’un parc de stationnement. Les autres points d’intérêt sont interrogés par simple recherche dans la barre supérieure.

Maîtriser les dangers

On attend naturellement un produit Coyote sur ses fonctionnalités relatives aux dangers de tout type dont nos routes sont truffées. Toutes les alertes (radars fixes, mobiles, tronçon, embarqués, bouchons, véhicules en contresens, objets sur les voies…) sont paramétrables et peuvent être annoncées par la voix, par des bips et par des clignotements de l’écran. Les déclarations se font via un bouton unique. Un mode expert permet de privilégier la partie vitesse et dangers par rapport à la carte. Des statistiques indiquent la distance parcourue, le temps de conduite, le temps passé dans des bouchons, la moyenne…
En privilégiant systématiquement les itinéraires les plus rapides et en faisant l’impasse sur les plus courts ou les routes touristiques, le Coyote Nav+ se révèle un outil très professionnel. On appréciera que le nécessaire abonnement puisse être utilisé concomitamment dans un Smartphone.

Suivez-nous et likez !

Derniers articles

Dans la même rubrique

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial