Aller au contenu principale Accéder au menu
LE MÉDIA 100% DÉDIÉ À LA MOBILITÉ

Renault digital assets

La Grande Interview Mobilités

AN-Mobility, Michel Dieleman : tout sur le métier de travel manager…

"

Michel Dieleman, président de l’AFTM, répond aux questions de Karim Zéribi sur son association, la fonction de travel manager et ses évolutions…

– 1) Michel Dieleman, qui êtes-vous ? C’est quoi L’AFTM, l’association des travel managers ? Cela existe depuis quand et pour quoi faire ? Quelle est la raison d’être de l’association ?
– 2) Quelques chiffres : combien d’adhérents, de quel type (l’association est-elle ouverte à tous les types d’adhérents ou non : secteur privé, secteur public – dans quelles proportions, État, administrations et collectivités également) ? Quelles fonctions sont représentées ?
– 3) C’est quoi le métier de Travel Manager : déplacements, voyages d’affaires, achats, notes de frais, gestion, consolidation ?
– 4) Le Travel Manager travaille pour quels services et avec lesquels ?
– 5) Les politiques voyages (Travel policies), existent-elles à titre anecdotique, uniquement dans les grands groupes ? C’est quoi les paramètres (les 3 ou 5 points-clefs) à prendre en compte pour l’établir, au niveau national… Et au niveau international ?
– 6) La France est-elle un pays mature en termes de déplacements d’affaires ? Quels sont les pays les plus dynamiques en la matière ?
– 7) Est-on aujourd’hui en mesure de déterminer un TCT : Total Cost of Travel (coût total de déplacement) comme cela existe par exemple dans la gestion de parc automobile (le TCO : Total Cost of Ownership : coût total de détention) ? Y a-t-il encore beaucoup de coûts cachés ? dans quelle proportion ? On parle parfois de 50 % …
– 8) Les outils, plates-formes et prestataires existent-ils, sont-ils adaptés pour établir ce coût total de déplacement pour le faire alors que 57 % des PME utilisent encore excel pour gérer leurs coûts.

Questions chiffres !

Le président de l’AFTM sur le plateau AN-Mobility.

– Commentaires sur un certain nombre de résultats d’études parues sur le secteur (CWT – SAP Concur ou Amex Voyages…). Le marché du Voyage d’affaire va croître en France de 3,3 % en 2019 pour s’établir à 30 milliards d’euros, 6e rang mondial et 3e européen – Vrai ou faux ?
– Le marché devrait poursuivre sa croissance (+3,5 %) encore en 2019 et 2020 – Vrai ou faux ?
– Tout augmente dans le voyage d’affaires : tarifs hôteliers, tarifs aériens, transports terrestres, carburants, énergies… Vrai ou faux ? Où et à quel niveau est-il possible de faire des économies, si c’est encore possible ?
En 2018, 35 % des réservations ont été effectuées hors de la politique d’entreprise… Comment l’expliquer ? Dans le même temps, 43 % des petites et moyennes entités utilisent des plates-formes en ligne grand public comme canal de réservation… Comment l’expliquer ? Enfin, les grandes entreprises n’utilisent qu’à 53 % les services des travel management compagnies… Comment l’expliquez-vous ?
– Est-ce à dire que là aussi les GAFA prendront la place des plates-formes de réservation (comme Google-Maps qui devient un super assistant de voyages dans lequel il sera possible de réserver des hôtels et des restaurants et plus à terme…).
– Quelles sont les priorités déterminées dans l’évolution du voyage d’affaires et par ordre d’importance ? On parle beaucoup de sécurité, d’amélioration de la politique voyage, puis des économies sur les dépenses ? Mais peu de choses, voire rien sur la protection de l’environnement, la politique RSE des entreprises, le non-déplacement grâce à la visio-conférence, le flex ou share-office, etc. Pourquoi ?
– Enfin, quelle est la place du multimodal dans le développement du travel management ?

Suivez-nous et likez !

Derniers articles

Dans la même rubrique

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial